Avertir le modérateur

04/11/2008

Les Américains d'origine asiatique, un électorat stratégique

439106655.jpgLe jour de la présidentielle américaine, tout le monde parle du noir- la couleur de Barack Obama, candidat démocrate. Une couleur qui peut très bien en cacher une, ou plusieurs autres.


(Un jeune Américain d'origine chinoise porte son soutien à Obama, dans le quartier Flushing, à New York au mois d'août)



Depuis plusieurs décennies, la communauté asiatique reste généralement discrète et indifférente lors des campagnes électorales. Et pour cause: ses membres ne se considèrent pas comme citoyens américains. Les statistiques issues de la présidentielle de 2004 indiquaient que 31% des Asiatiques avaient l’intention de voter, une proportion plus importante que chez les Latinos (28%) de par leur plus grande importance numérique. Chez les Noirs, ce taux augmentait à 57%, et chez les Blancs, à 66%.

Un faible niveau en anglais et l'absence d'identification culturelle sont les deux principaux obstacles qui freinent les Asiatiques dans leur engagement en politique. 60% d'entre eux sont nés à l’étranger et une grande partie a besoin d’un interprète pour voter. Ils se sentent aussi parfois éloignés des partis politiques, d'où leur manque d'intérêt pour les sujets "chauds" des campagnes électorales.

En Virginie, 5% des votes dépendent des Asiatiques

Pourtant, selon un sondage sorti récemment, fait par plusieurs prestigieuses universités américaines dont l’université de Rutgers, de New Jersey, de Californie (Berkeley) et de Californie du Sud, les Américains d’origine asiatique vont faire basculer les votes dans les battleground states (les Etats "champ de bataille"). Exemple en Virginie ou en Nevada où
souvent un ou deux points d’avance peuvent faire la différence pour la victoire d'un candidat.

En Virginie, 5% des votes dépendent des Asiatiques. En 2006, lors des élections législatives dans cet Etat, l’élection du démocrate Jim Webb a aidé le parti à obtenir la majorité dans les deux chambres. Il a gagné d'une courte tête, car 74% des Américains d’origine asiatique ont voté pour lui. La communauté asiatique a en quelque sorte "sauvé" le parti démocrate.

C’est avec l’explosion de sa population, qui a été multipliée par trois en 30 ans et son ascension sociale, que le silence de la communauté asiatique disparaît peu à peu. Depuis les années 80 jusqu'en 2005, la population est passée de 13,5 millions à 14,1 millions, représentant 4,8% de la population américaine. Cette augmentation est dix fois plus élevée que la moyenne au niveau national.

Dans les Etats où les Asiatiques sont déjà nombreux
(en Californie, au New Jersey, dans l'Etat de New York ou encore au Texas) et en Virginie ou au Nevada, où la population asiatique évolue très rapidement, cette communauté commence à influencer la vie politique.

Habituellement, la communauté asiatique vote plutôt démocrate, comme elle l'a montré lors des primaires en votant pour Hillary Clinton. Mais le retrait de la sénatrice de New York à la course à l’investiture démocrate a compliqué la situation.

Parmi les deux tiers des Américains d’origine asiatique qui vont voter, la plupart compte rester fidèle aux démocrates. Ceux d’origine vietnamienne pourraient eux se tourner vers McCain, ancien héros de la guerre du Vietnam, qu'ils considèrent comme capable de mieux comprendre le Vietnam et d'améliorer les relations entre les deux pays.

Jing Bai

16:42 Publié dans Zoom sur... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minorités, vote, asie

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu