Avertir le modérateur

05/11/2008

Obama rafle les voix de Virginie

virginia obama DR-1.jpg

La Virginie avait élu le premier gouverneur noir des Etats-Unis, le démocrate Douglas Wilder, en 1988. Le sénateur noir démocrate Barack Obama l'emporte ce soir avec 50,9% des voix contre 48,2% pour son rival McCain.

Mais le suspense aura duré jusqu'au dernier comté. La formule régulièrement entendue dans la bouche des observateurs de l'électorat de Virginie se confirme finalement : "l'Etat du Sud le plus au Nord" s'est transformé -l'espace de ce scrutin présidentiel, tout au moins- en "l'Etat du Nord le plus sudiste".


Quarante ans de tradition électorale balayée : depuis 1968, les républicains s'étaient toujours imposés en Virginie. Lors du dernier scrutin de 2004, George W. Bush avait confortablement conquis les habitants de cet Etat de la côte Est, avec 9 points d'avance face à son rival John Kerry.

Mais cette année, Obama avait posé ses jalons : depuis le printemps, le démocrate s'était rendu à onze reprises sur le territoire, McCain ne comptabilisant que quatre passages.

Avec 400 000 nouveaux inscrits sur les listes, dont 40% de moins de 35 ans -une tranche d'âge majoritairement acquise à la cause démocrate-, le candidat avait de bonnes raisons de nourrir des espoirs de victoire dans cet Etat de sept millions d'habitants.

Vigilant, le sénateur de l'Illinois avait pris soin de consacrer une partie des 52 millions de dollars collectés en juin à l'ouverture de 20 bureaux de campagne supplémentaires, s'assurant prêt d'une vingtaine de QG locaux de plus que son rival républicain.

Au cœur de ce revirement électoral de ce Swing State : la démographie. "Jusqu'alors, il fallait beaucoup de temps pour se sentir habitant de Virginie, pointe Bob Gibson, directeur du Sorensen Institute for Political Leadership de l'université de Virginie, interrogé par une journaliste du site Slate. Mais aujourd'hui, cinq habitants sur dix ne sont pas natifs du pays. Parmi eux : 40 % viennent de pays d'Asie et 30% d'Amérique latine."

Autre facteur de basculement de l'Etat vers le camp démocrate : le durcissement de la ligne républicaine, à contre-courant de l'assouplissement des opinions sociales des habitants.

Caroline Heurtault

Photo,

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu